Le foie et la colère

Posted on Posted in Perceptions émotionnelles

Le foie est un organe vital indispensable à la vie d’un être humain.
Il effectue le plus grand nombre de transformations chimiques dans l’organisme. C’est aussi l’organe le plus volumineux du corps humain. Il représente environ 2% du poids corporel, soit
en moyenne 1,5 kg.

 Son rôle

Il assure 3 fonctions principales: épuration, synthèse et stockage.
En médecine chinoise, le rôle du foie est d’assurer la libre circulation du Qi ( énergie vitale, force vitale) , des liquides organiques et des émotions dans tout le corps.
S’il y a un quelconque déséquilibre concernant ces circulations, cela peut générer des troubles émotionnels tel que colère, irritabilité, rancœur ou frustration. Et inversement, l’apparition de
telles émotions peut affecter le bon fonctionnement du foie.

Lors d’une séance

Si une colère est présente vis à vis d’un individu (parent ou autre) et parfois même vis à vis de la vie en général, je la perçois au niveau du foie.
J’invite alors la personne à exprimer ses ressentiments pour s’en libérer et alléger son foie. Afin de l’aider, il se peut que je lui propose des fleurs de Bach.

Conséquences

Ces colères affectent souvent le système digestif dans son ensemble ainsi que le système nerveux.
En règle générale les personnes en sont conscientes mais nombreuses croient que la seule issue est de l’exprimer à la personne concernée.
Or, une colère est rarement objective. En l’exprimant, cela risque de blesser profondément la personne concernée. Après coup, Il pourrait  s’ensuivre des regrets sur le choix des mots
prononcés et certaines attitudes, ce qui au final générera de la culpabilité.

Autre alternative

Je propose une autre alternative sans conséquence au niveau relationnel et tellement libératrice.
Lorsqu’une colère est ressentie, il est possible de la libérer en laissant sortir tout ce qu’elle transporte comme mots, cris, pleurs mais de le faire en toute conscience et surtout  sans
aucune retenue ni culpabilité.
Bien évidemment, il est important de choisir un lieu adapté, c’est à dire loin des regards et oreilles. ce peut être par exemple lors d’un déplacement en voiture ou bien au milieu des bois.
Ce petit exercice peut apporter une grande paix intérieure et permettre de voir la vie et la relation aux autres d’un nouvel œil .

 Conclusion

La meilleure solution pour éviter ces effets est d’apprendre à communiquer ses sentiments sans passer par la colère. On retrouve cette approche dans la «  communication non violente »
de Marshall Rosenberg.
Voici comment il définit ce processus qui, selon lui, est continuellement remis en question :
« La Communication NonViolente, c’est la combinaison d’un langage, d’une façon de penser, d’un savoir-faire en communication et de moyens d’influence qui servent mon désir de faire
trois choses :
– me libérer du conditionnement culturel qui est en discordance avec la manière dont je veux vivre ma vie ;
– acquérir le pouvoir de me mettre en lien avec moi-même et autrui d’une façon qui me permette de donner naturellement à partir de mon cœur ;
– acquérir le pouvoir de créer des structures qui soutiennent cette façon de donner. »  (Source Wikipédia).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *